Les serviettes hygiéniques : une histoire de la protection féminine

Voici un des tabous les plus important de notre histoire : les règles, et plus précisément, le sang des règles.

Il rend la femme impure selon la bible, serait sale ou encore honteux pour beaucoup d’entre nous. Pourtant, les règles existent depuis la nuit des temps. Les femmes et jeunes filles, quelle que soit l’époque, ont toujours protégé leurs vêtements du sang menstruel selon diverses méthodes. Au XXe siècle, naît enfin celle que l’on connaît le mieux aujourd’hui : la serviette hygiénique. Elle sera d’autres innovations le tampon, la cup menstruelle et désormais la culotte de règles.

Avant le XIXe siècle

En Europe, avant la fin du XIXe siècle, les protections hygiéniques n’existent pas. Les femmes devaient donc se débrouiller pour retenir le sang de leurs règles ou bien le laisser couler le long de leurs jambes. Pourtant, dans l’Egypte ancienne, les femmes se confectionnaient des protections, ancêtre de nos serviettes actuelles : elles utilisaient des bandes de lin et en enroulaient autour d’un bâton pour fabriquer des sortes de tampons. Il est à noter que dans notre occident chrétien, s’introduire ainsi une protection dans le vagin était totalement interdit.

Les règles devaient également être cachées. Pas étonnant qu’il ait fallu attendre la démocratisation de l’hygiène corporelle et un siècle moins ancré dans la religion pour voir arriver les débuts des serviettes hygiéniques et une certaine forme de liberté.

protection menstruelle histoire de la serviette hygiénique

1896 : les premières serviettes hygiéniques commercialisées

Aux Etats-Unis, les premières protections hygiéniques voient le jour. Elles sont cependant un échec retentissant, tant les femmes ont honte d’aller acheter ce genre de produit en magasin. L’histoire n’a jamais été tendre avec les femmes et cet exemple montre bien à quel point les expériences de confort intime ont été laborieuses. Ainsi, au début du XXe siècle, apparaissent les culottes menstruelles. Toutefois, elles ne sont pas disponibles en magasin, il faut les commander. À cette époque, les femmes commencent à utiliser du coton pour que le sang de leurs règles soit un minimum absorbé.

Première Guerre mondiale

C’est lors de la Première Guerre mondiale que des infirmières font une découverte importante : les bandes de pansements absorbent bien mieux le flux des règles que le coton ! Les femmes et les jeunes filles commencent donc à l’utiliser. Très vite après la fin de la guerre sont commercialisées des ceintures pour tenir en place les premières serviettes hygiéniques. Et elles commencent à être enfin vendues (et surtout achetées) en magasin. À cette époque, les serviettes hygiéniques sont déjà pour certaines jetables. Il est intéressant de noter que la révolution du jetable est aujourd’hui remis en question pour des questions de santé (choc toxique par exemple), d’écologie ou même de prix et de voir que les jeunes filles d’aujourd’hui se tournent de plus en plus de nouveau vers les serviettes hygiéniques lavables ou bien les culottes menstruelles. Ces dernières offrent plus de confort au quotidien et durant les séances de sport.

Révolution de la bande adhésive et des ailettes

Il faut attendre la fin des années 70 pour voir arriver la bande adhésive sur les serviettes hygiéniques et dire au revoir aux ceintures qui maintenaient jusqu’ici les protections en place. Les années 90, quant à elles, voient arriver les ailettes, protection supplémentaire à la serviette.

Aujourd’hui encore, le sang des règles reste un tabou notoire. Il suffit de s’intéresser au prix des protections périodiques pour se rendre compte que l’égalité à ce niveau n’existe pas. Une femme ne peut se passer de serviettes, de tampons ou autres protections hygiéniques, à moins de faire un bond retentissant dans un passé révolu. Une des solutions serait de revenir au lavable ou de démocratiser la cup : celle-ci pourrait ainsi supplanter la serviette et devenir la nouvelle protection du nouveau millénaire.

  • Saforelle Protections Serviette Hygiénique Jour en Coton Bio avec Ailettes 10 unités
    Saforelle Protections Serviette Hygiénique Jour en Coton Bio avec Ailettes 10 unités apportent fraîcheur et confort lors de vos règles. Ceux sont des serviettes en coton Bio extra-fines avec ailettes, qui aident à réduire les risques d'irritations et d'allergies. Non irritantes, elles offrent une absorption en toute sécurité pour le bien-être de votre intimité. Elles sont emballées individuellement. Les serviettes hygiéniques Saforelle sont fabriquées à partir de coton BIO, certifié GOTS (Global Organic Textile Standards) pour une absorption naturelle et hypoallergéniques pour aider à réduire les risques d'allergies et respecter au mieux la zone intime. Elles sont sûres, douces et respectueuses de votre intimité.
  • Intimy Regles Flux Panty Talla Media L 1ud
    Protection hygiénique lavable et réutilisable pour les débits moyens
  • Always Serviettes hygiéniques Always ultra "Instant Dry" Normal taille 1 - Paquet de 16
    Une protection efficace et une sensation de douceur pour rester confiante et à l’aise pendant vos règles. 5 signes de protection : <br/><br/>Un voile protecteur Sensation Coton.<br/>Un cœur bleu super absorbant qui transforme le liquide en gel et emprisonne les odeurs.<br/>Une technologie Super-Fit qui maintient la serviette bien en place.<br/>Des contours de protection Secureguard pour garder le flux loin de bord et ainsi éviter les petits accidents.<br/>La technologie ActiPearls, qui neutralise les odeurs avec un léger parfum. - Offre exclusivement réservée aux professionnels

Découvrez également

One thought on “Les serviettes hygiéniques : une histoire de la protection féminine

Comments are closed.