Citerne incendie : que faut-il savoir ?

Tout comme le poteau et la bouche d’incendie, la citerne d’incendie est une solution pour faire face à l’urgence des incendies. Généralement installée dans les sites industriels, son utilisation répond à certaines normes qui précisent également les dispositifs de raccordement et de manœuvre ainsi que les règles d’implantation. Il existe plusieurs modèles de citerne chacune avec des caractéristiques bien distinctes.

Obligation légale d’installer une citerne incendie

La défense incendie qui a été réformée par le décret du 27 février 2015 prévoit les règles s’appliquant à l’installation de citerne incendie en France. Le but de la réforme est de permettre aux pompiers de disposer d’une grande quantité hydraulique pour alimenter leur matériel en situation d’urgence.

L’installation d’une réserve incendie est une obligation légale dans les zones suivantes :

  • bâtiments industriels ;
  • surfaces commerciales ;
  • bâtiments agricoles ;
  • zones pavillonnaires.

Tout projet d’aménagement de citerne doit être approuvé par le Service Départemental d’Incendie et de Secours avant que les travaux ne démarrent.

citerne incendie

Les règles d’installation et d’utilisation de la citerne incendie

La configuration de la réserve incendie est faite en fonction des spécificités du terrain et non compte tenu de l’usage prévu. La situation géographique et le département sont les principaux facteurs qui sont pris en compte. Le maire veille à l’application de la défense extérieure contre l’incendie, tandis qu’il revient à la commune d’assumer la partie financière du projet. Dans certains cas, cette charge peut être confiée à un particulier.

L’utilisation de la réserve incendie fait également l’objet d’un encadrement strict. Il ‘agit notamment du système d’alimentation en eau de la réserve incendie et   des conditions liées à l’alimentation en eau.

Les modèles existants

La citerne incendie se décline en deux modèles que sont : la citerne de surface et la citerne à enterrer. Il existe aussi un troisième modèle qui a un système particulier de gestion de l’eau : il s’agit de la citerne géomembrane.

La citerne de surface

Encore appelé citerne souple, ce modèle est le plus couramment utilisé pour de nombreuses raisons: son faible cout et sa facilité d’installation. La pose d’une citerne souple est tout ce qu’il y a de plus facile. Il suffit d’aménager un espace et de l’installer dessus avant de procéder aux configurations. Elle peut aussi être déplacée sans difficulté à tout moment. Le modèle de citerne souple a la particularité d’être souple et facilement modulable.

Par ailleurs, elle est faite en polyester renforcé avec d’une double enduction. Cela la rend encore plus résistante aux températures négatives (jusqu’à -30°C) et positives (+70°C). Elle est également résistante aux ruptures. Pour toutes ces raisons, l’installation de la citerne souple peut être un choix judicieux. On retrouve ce modèle principalement dans les zones pavillonnaires et les surfaces commerciales.

La citerne à enterrer

Également reconnu sous le nom de citerne rigide, ce modèle est une cuve en acier de taille variable. Son principal avantage est le matériau avec lequel il est fait. Robuste et résistant, il est également durable. Bien qu’il soit plus cher que le modèle précédent, il est le modèle préféré des industriels. On le retrouve également dans les exploitations agricoles.

Il a une taille imposante et son installation est définitive. Par conséquent, il ne convient qu’aux surfaces spacieuses, aux industriels et exploitations agricoles qui n’ont pas souvent des problèmes de déménagement. Par ailleurs, son installation demande de gros travaux.

La citerne géomembrane

Ce modèle de citerne est conçu pour recueillir l’eau de source telle que l’eau de ruissellement, d’eau de mer ou les eaux traitées

Le champ d’application de la citerne géomembrane est vaste. Elle peut être installée pour stocker l’eau de pluie, pour un aménagement extérieur ou pour l’irrigation des sols cultivables. Lorsqu’elle est installée pour la défense incendie, elle est faite sous forme de bassine avec des volumes standardisés. Pour l’installer, on creuse un bassin recouvert de géomembrane au sol. Cela lui permet de s’adapter à toutes les formes de bassin. Il existe le bassin en élastomère qui est le plus couramment utilisé et le bassin en PVC.

  • Cours moyen. Tout ce qu'il faut savoir - Serge Jenner - Livre
    Occasion - Etat Correct - Mémento - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Bébé Guide. Tout Ce Qu'il Faut Savoir De La Naissance à Trois Ans - Miriam Stoppard - Livre
    Occasion - Bon Etat - France Loisirs GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Tout ce qu'il faut savoir en 6e - Annick Mauffrey - Livre
    Occasion - Etat Correct - Couv abîmée, Pliure(s), 4e abîmée - Mémento - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.

Découvrez également