Parquet stratifié ou flottant : les différences

En matière de revêtement de sol, le parquet est l’un des matériaux les plus employés. A l’achat, on trouve plusieurs variantes parmi lesquelles figurent le parquet stratifié et le parquet flottant. Par manque d’expérience, il est difficile d’un simple coup d’œil de connaître les spécificités de chacune de ces variantes. Si ces deux types de parquets peuvent parfois se ressembler en apparence, ils se différencient toutefois sur plusieurs points que nous vous proposons de découvrir.

La composition du matériau

La composition du parquet est l’élément primordial qui détermine la qualité, la durée de vie et l’usure du revêtement. Ainsi, avant d’opter pour le parquet flottant ou stratifié, il faut savoir que le premier est composé de trois couches tandis que le second comporte quatre couches. C’est bien la première grosse différence entre le parquet flottant et stratifié.

En termes plus clairs, le parquet flottant est fabriqué avec des bois nobles (chêne, érable, châtaigner…) sur sa couche de surface et des dérivés de bois sur les autres parties. Le parquet stratifié qu’est-ce que c’est alors ? Cette seconde variété de parquet est en réalité une imitation pure et simple du bois. Les quatre couches sont une superposition de résine, de feuilles décoratives et de panneaux de bois à l’intérieur comme à l’extérieur.

Parquet flottant

La méthode de pose

Pour choisir un parquet stratifié ou flottant, il faut tenir compte aussi de la technique utilisée pour leur pose. Le parquet flottant se présente sous forme de lames qui se clipsent solidement entre elles sans l’ajout de clous ou de colle. La partie en bois est posée sur une couche isolante pour une meilleure régulation de la température. Quant au parquet stratifié, il peut être en lame comme le parquet flottant ou prendre une configuration de dalle. Dans l’un ou l’autre des cas, il se pose directement sur du béton, du carrelage et même sur des moquettes.

Le design

Un autre élément pour répondre à la question quelle différence entre sol stratifié et parquet flottant, est le design des deux matériaux. D’un côté, un sol stratifié a l’avantage de reproduire les couleurs et motifs de tous les types de revêtements (carrelage, béton, marbre, parquet massif…). Ainsi, il est plus attractif et offre une plus grande diversité de choix aux consommateurs. De plus, les finitions d’un sol stratifié peuvent être lisses, synchrones ou structurées. En revanche, de l’autre côté, il y a le parquet flottant qui est considéré comme un matériau classique. Son design est conditionné par le type de bois utilisé et la palette de sélection reste en conséquence très restreinte.

L’usure

Pour lever tout embarras lors de l’achat d’un parquet flottant ou stratifié, il faut se référer au-delà de tous les autres critères à la durée de vie que vous promet le revêtement. Autant vous dire que pour ce critère essentiellement, le choix est très vite fait. En optant pour un parquet flottant, vous en avez pour une cinquantaine d’années, bien évidemment en ponçant régulièrement le bois. Parallèlement, le parquet stratifié ne se ponce pas, il se détériore vite et doit donc être fréquemment remplacé, ce qui représente une charge budgétaire supplémentaire pour les utilisateurs. Par ailleurs, ces deux types de revêtements sont faciles à entretenir, et n’exigent pas de dispositions particulières au quotidien.

Le prix

Le parquet flottant, rappelons-le, est fait avec une diversité d’essences de bois contrairement à celui stratifié. Il va donc de soi qu’un sol flottant soit plus onéreux qu’un revêtement stratifié. Toujours est-il que le rapport qualité/prix de ces parquets pris individuellement reste très correct au regard des performances affichées.

Les zones d’installation

L’ultime critère pour faire définitivement un choix entre un parquet stratifié ou flottant, c’est la prise en compte de la pièce dans laquelle le revêtement sera posé. Un sol en parquet flottant dispose d’une isolation qui n’est efficace que pour ajuster les écarts de température. Cependant, il ne tolère pas l’humidité, c’est pourquoi il est préférable de l’installer dans un séjour ou dans une chambre, mais jamais dans une cuisine ou une salle de bain.

Pour ce qui est du parquet stratifié, sa superposition sur un autre revêtement le rend plus tolérant à l’humidité. De ce fait, pour l’aménagement d’une douche, d’une chambre d’enfant ou d’une terrasse, elle est parfaitement adaptée pour ce matériau.

  • Parquet flottant Stratifié KronoSwiss Noblesse V4 Chêne Strasbourg 5G
    Décoweb - Un sol stratifié lame large Haute Qualité Suisse avec chanfreins et système de fixation 5G. Pose flottante sans colle. Lame large / 1 frise par lame. 4 chanfreins. Design très réaliste, panneau teinté dans la masse. Un sol stratifié très dense et robuste, compatible avec un sol chauffant, et facile d'entretien. 2.131m² par paquet. Qualité Suisse. Plinthe recommandée pour ce parquet : Modèle W
  • Parquet flottant Stratifié KronoSwiss Noblesse V4 Chêne Lugano 5G
    Décoweb - Un sol stratifié lame large Haute Qualité Suisse avec chanfreins et système de fixation 5G. Pose flottante sans colle. Lame large / 1 frise par lame. 4 chanfreins. Design très réaliste, panneau teinté dans la masse. Un sol stratifié très dense et robuste, compatible avec un sol chauffant, et facile d'entretien. 2.131m² par paquet. Qualité Suisse. Plinthe recommandée pour ce parquet : Modèle D
  • Parquet flottant Stratifié KronoSwiss Noblesse V4 Chêne Rift 5G
    Décoweb - Un sol stratifié lame large Haute Qualité Suisse avec chanfreins et système de fixation 5G. Pose flottante sans colle. Lame large / 1 frise par lame. 4 chanfreins. Design très réaliste, panneau teinté dans la masse. Un sol stratifié très dense et robuste, compatible avec un sol chauffant, et facile d'entretien. 2.131m² par paquet. Qualité Suisse. Plinthe recommandée pour ce parquet : Modèle D

Découvrez également